mai 25, 2024
BGFI-Bank Cameroun est certifiée « Aml 30 000 ». Cette norme atteste de « la conformité technique et l’effectivité des dispositifs de lutte contre le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et la prolifération des armes de destruction massive… ».

Lutte anti-blanchiment

Cette certification a une durée de trois ans, assortie d’un contrôle tous les ans et permet ainsi de « s’inscrire dans un processus de perfectionnement et d’amélioration continu ». Elle a été décernée à BGFIBank Cameroun par l’organisme de certification de droit français Coficert. Il s’agit du couronnement d’un processus de mise à niveau et d’évaluation volontaire qui a duré près d’un an, et au cours duquel les systèmes d’information, de gestion des risques, de lutte contre la corruption… de la banque ont été passés au peigne fin, avec l’assistance du cabinet international d’avocats Ashurst.

La première

Sur les 18 banques en activité au Cameroun, la filiale locale du groupe BGFIBank devient ainsi la première à être certifiée AML 30 000. C’est-à-dire l’unique établissement de crédit à avoir confronté, avec succès, son système de LBA/FTP à « un rigoureux cahier des charges qui regroupe les 40 recommandations du Gafi (organisme intergouvernemental de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, NDLR) », si l’on en croit le secrétaire général de Coficert, Christian Mocanu, qui a remis le certificat aux responsables de la banque.

Déjà en 2015, la BGFIBank Cameroun était la première banque de la sous-région Afrique centrale à obtenir la certification ISO 9001/2015, qui atteste de la qualité du système de management. En 2022, elle est également devenue le premier établissement de crédit à se soumettre volontairement à l’évaluation d’une agence de notation financière. Il s’agit en l’occurrence de Bloomfield Investment Corporation qui lui a décerné un « A » sur le long terme et un « A+ » sur le court terme.

 « Il y a plus d’un an aujourd’hui, la filiale camerounaise est devenue un pôle de croissance pour la sous-région et pour le groupe. Et nous tenons à marquer, avec ce certificat, la place que nous souhaitons occuper dans la croissance du groupe BGFI », confie le directeur général de BGFIBank Cameroun, Abakal Mahamat. Au Cameroun, BGFIBank a réalisé un bénéfice net de 8 milliards de francs en 2021, soit une hausse de 30% en glissement annuel. Et pour cette année, ce résultat devrait croître de 20%, selon les premières estimations. Au sortir du conseil d’administration du 2 décembre, Henri-Claude Oyima a annoncé la reprise, dès l’année prochaine, de la distribution des dividendes aux actionnaires.

 (Source : Investir au Cameroun)

Voir toutes les publications
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *