juillet 14, 2024
La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) s’apprête à lever les sanctions prises à l’encontre du Niger.

Il est indiqué que l’organisation sous-régionale doit revenir sur sa décision, car les restrictions n’ont pas réussi à rétablir au pouvoir le président renversé, Mohamed Bazoum. La levée des sanctions sera annoncée à la veille du Ramadan qui débute dans les pays musulmans en Afrique le 10 mars, pouvons-nous lire du magazine Jeune Afrique.

Pour rappel, les rebelles nigériens ont annoncé le 26 juillet au soir la destitution du président Mohamed Bazoum, la fermeture des frontières, l’introduction d’un couvre-feu, la suspension de la Constitution et l’interdiction de tous les partis politiques. Deux jours plus tard, ils ont proclamé chef d’État le général Abdourahamane Tchiani qui a dirigé la garde présidentielle dont les unités détiennent toujours Mohamed Bazoum.

Le 30 juillet, la Cédéao et l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa) ont imposé des sanctions contre le Niger, gelant, en particulier, tous ses comptes publics et ses avoirs dans les banques des pays d’Afrique de l’Ouest.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *