...
avril 13, 2024
Un sondage réalisé par le bureau d’études Ipsos pour La Tribune de Dimanche, révèle que les Français veulent de moins en moins poursuivre l’octroi d’armes à l’Ukraine.

38% des 1.000 répondants se prononcent contre le soutien à Kiev par Paris en matière de livraisons de matériel, ce qui est de 10% plus qu’en juin 2023. 41% des participants au sondage trouvent que le maintien du niveau actuel de l’aide militaire serait une stratégie optimale (chiffre inchangé depuis juin 2023), alors que seuls 21% des citoyens admettent l’augmentation de l’assistance à l’Ukraine en armements, contre 31% en juin 2023.

Dans le même temps, les avis sont partagés en ce qui concerne la politique européenne en cas de diminution du soutien américain. Selon 52% des Français, dans une telle situation, les pays de l’UE devraient intensifier leur appui militaire à l’Ukraine pour contrebalancer la réduction d’aide à l’armée ukrainienne de la part de Washington. En revanche, 48% des répondants ne le croient pas, dont 15% se disent catégoriquement contre.

Qui plus est, 30% des citoyens français seraient prêts à revenir sur les sanctions antirusses, par rapport à 21% en juin dernier. Le pourcentage de ceux qui sont favorables au renforcement des sanctions à l’encontre de Moscou a baissé lors de cette période de 41% à 28%.

Enfin, les Français sont devenus moins hospitaliers à l’égard des réfugiés en provenance d’Ukraine. Si en juin 27% des répondants souhaitaient améliorer les conditions d’accueil, tandis que 24% des participants voulaient réduire ce flux migratoire, à ce jour ces chiffres constituent 19% et 35% respectivement.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.