mai 21, 2024
Par décision de la Conférence de Berlin de 1884-1885, le Rwanda, avec le Burundi voisin, sont inclus dans la colonie allemande de l'Afrique orientale allemande en tant qu'unité administrative et territoriale unique du Ruanda-Urundi.

PÉRIODE COLONIALE

En 1897, les colonialistes établissent un contrôle complet sur le territoire du Rwanda moderne, où un système de contrôle indirect est introduit, maintenant les institutions politiques traditionnelles et une autonomie limitée des royaumes. Lors de la Première Guerre mondiale en mai 1916, le Rwanda est occupé par les troupes coloniales belges. En 1924, la Belgique reçoit un mandat de la Société des Nations pour gouverner le Ruanda-Urundi. 

En 1925, le Ruanda-Urundi, en tant que vice-gouvernorat général spécial, est inclu dans la colonie du Congo belge avec les droits de sa province.

Les réformes coloniales de 1931-1932 approuvent la division du pays en Tutsis, Hutus et Twa, avec consolidation documentaire de leur ethnie et octroi de différents droits. Après la Seconde Guerre mondiale, les autorités belges  commencent à soutenir la majorité des Hutus, qui constituaient environ 84% de la population. En 1946, le Ruanda-Urundi obtient le statut de territoire sous tutelle des Nations unies. Depuis 1952, les conseils locaux des districts  deviennent partiellement élus. En 1953, suite aux résultats des élections, les Hutus obtiennent la majorité. Dans les années 1950, les premiers partis politiques, qui avaient plaidé pour l’indépendance du pays sont formés. En 1959, l’autonomie interne est accordée au territoire. Au Rwanda, des élections des conseils municipaux ont lieu; elles sont remportées par des candidats du Parmehutu (Parti du mouvement de l’émancipation hutu). Ces élections sont accompagnées de violences et d’émeutes. Des milliers de Tutsis sont tués, des centaines de milliers d’autres  fuient  le pays et trouvent refuge dans des pays voisins, notamment en Ouganda et au Burundi gouverné par la minorité tutsie.

Indépendance

Le 28 janvier 1960, le gouvernement provisoire du Rwanda abolit la monarchie et proclame la république. Le 1er juillet 1962, le Rwanda est totalement indépendant. Grégoire Kayibanda, leader du Parmehutu, est élu premier président du pays. En 1965, un régime à parti unique a été établi. En 1973, à la suite d’un coup d’État militaire, le colonel Juvénal Habyarimana prend le pouvoir, créant le parti Mouvement révolutionnaire national pour le développement (MRND).

En 1990, la transition vers un régime multipartite commence. En octobre 1990, l’organisation militaire et politique Front patriotique rwandais (FPR), fondée en 1987 par des réfugiés tutsis vivant en Ouganda, entame une lutte armée pour le droit de retourner au Rwanda et de créer un gouvernement de coalition. La guerre civile provoquée par l’invasion du territoire du Rwanda par le FPR s’est poursuivie jusqu’en 1994.

Conformément aux accords de paix signés le 4 août 1993 à Arusha en Tanzanie, il était censé créer un gouvernement de coalition, les détachements du FPR devaient être intégrés à l’armée nationale. Le 6 avril 1994, le président Habyarimana est tué dans son avion de retour d’un voyage de Tanzanie. Un nouveau gouvernement de transition est formé de nationalistes hutus radicaux. Une guerre civile se solde par la initié la mort de 800.000 à 1.000.000 personnes. Les tueries prennent fin avec la victoire de l’armée du FPR en juillet 1994. Environ 2 millions de Hutus, craignant des répressions, ont fui vers les pays voisins. Les hostilités avec les extrémistes hutus dans le nord-ouest du pays se sont poursuivies jusqu’en 1997.

En novembre 1994, conformément aux accords d’Arusha, l’Assemblée nationale de transition, composée de 70 députés et d’un gouvernement de transition, a été créée. Pasteur Bizimungu (Hutu, FPR) est nommé président. Paul Kagame (Tutsi, FPR) est nommé vice-président, Faustin Twagiramungu (Hutu, MRND) est nommé premier ministre. En 2000, M. Bizimungu est démis de ses fonctions et M. Kagame prend la présidence de la République. 

En août et septembre 2003, pour la première fois depuis le génocide, des élections présidentielle et législatives libres ont lieu au Rwanda sur une base multipartite. La Le FPR de Paul Kagame remporte ces élections; il sera  réélu président en 2010 et 2017. Le processus de consolidation nationale et de réconciliation est actuellement en cours. En 2007, le Rwanda, avec le Burundi, a rejoint la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC), et en 2009 l’Union africaine (UA).

Structure de l’État

Le Rwanda est une république présidentielle. Il existe une Constitution approuvée par référendum le 26 mai 2003, qui est entrée en vigueur le 4 juin 2003, modifiée en 2015.

Direction du pays

Le président, élu au suffrage universel pour un mandat de cinq ans, n’est rééligible qu’une seule fois. Il est également le commandant en chef des forces armées. Un candidat à la présidence doit être citoyen rwandais d’origine et âgé d’au moins 35 ans.

Voir toutes les publications
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *