mai 23, 2024

Le colonel Assimi Goïta, président de la Transition, Chef de l'État du Mali

MALI-SOLDATS-CÔTE D’IVOIRE

« Le colonel Assimi Goïta, président de la Transition, Chef de l’État, a accordé sa grâce avec remise totale de peines aux 49 ivoiriens condamnés par la justice malienne », a indiqué le porte-parole du gouvernement, Abdoulaye Maïga, dans un communiqué.

Bamako note dans sa déclaration que les 49 Ivoiriens ont été condamnés pour « crimes d’attentat et de complot contre le gouvernement, atteinte à la sûreté extérieure de l’État, détention, port et transport d’armes et de munitions de guerre ou de défense intentionnellement en relation avec une entreprise individuelle et collective ayant pour but de troubler l’ordre public par l’intimidation ou la terreur ».

Cette décision du chef de l’État malien « démontre une fois de plus son attachement à la paix, au dialogue, au panafricanisme, à la préservation des relations fraternelles et séculaires avec les pays de la région, et celles entre le Mali et la Côte d’Ivoire » poursuit le document. Par ailleurs, cette grâce présidentielle « vient ainsi conforter la dynamique créée suite à la signature à Bamako, le 22 décembre 2022, du Mémoradum d’entente relatif à la promotion de la paix et au renforcement des relations d’amitié, de fraternité et de bon voisinage entre la République du Mali et la République de Côte d’Ivoire » précise le communiqué.

Pour rappel, les forces maliennes ont arrêté le 10 juillet 49 soldats ivoiriens. Le gouvernement malien les a qualifiés de mercenaires étant entrés illégalement dans le pays. La Côte d’Ivoire a exigé le 13 juillet leur libération immédiate, affirmant qu’ils étaient arrivés au Mali dans le cadre de l’opération d’appui logistique de la Minusma.

Voir toutes les publications
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *