...
juillet 8, 2024

Compagnie aérienne française

Vous est-il arrivé d’emprunter un vol d’Air France-KLM à destination d’un pays du Golfe persique, de Chine, de Turquie ou du Canada ? Vous est-il arrivé aussi de voyager dans cette même compagnie vers un pays d’Afrique centrale notamment ? Les contrastes sont frappants : dans les destinations citées plus haut, vous avez des aéronefs d’excellente qualité. Le personnel commercial naviguant à bord est courtois et disponible.

Dans les destinations des pays cités en deuxième catégorie, c’est totalement le contraire : les avions sont sérieusement amortis en termes de confort. Les prix de billets d’avion à destination ou au départ de la France sont prohibitifs. Le service à bord est au minima ; le personnel commercial naviguant vous offre à peine un sourire qui détresse.

Parce que les pays africains de la zone centrale ne disposent pas de compagnies aériennes pour assurer des vols longs courrier vers l’Europe notamment, Air France-KLM se retrouve en situation de quasi monopole. Cette compagnie contrôlait 20,21% de parts du marché du transport aérien au Cameroun en 2022, avec 209.744 passagers transportées de Douala et Yaoundé-Nsimalen, en rotation quotidienne sur la même période.

Le Cameroun est donc pour Air France-KLM une destination très rentable. Et pourquoi une telle destination ne mériterait-elle pas quelques égards ? La réponse n’est pas commerciale. Elle est dans la sortie très musclée de Célestin Tawamba, le président du Groupement des entreprises du Cameroun (Gecam). Le patron des patrons du Cameroun, dans une lettre du 10 juin 2024 adressée au directeur général d’Air France, il dénonce : « les tracasseries que subissent les patrons camerounais, les conditions déplorables sur les vols Air France à destination et en provenance du Cameroun… des billets d’avion, atteignant des niveaux prohibitifs pour les entreprises et les voyageurs camerounais. Alors même que la tendance mondiale sur tous les autres facteurs est à un retour progressif à la situation d’avant pandémie, cette augmentation, non justifiée par une amélioration du service, entrave le développement économique du Cameroun et pénalise l’activité des entreprises qui contribuent à la réalisation de l’essentiel de votre chiffre d’affaires ».

Voilà qui est clair. Les Africains ne bénéficient d’aucune considération auprès d’Air France, c’est certain. Ils sont des passagers de seconde zone. Mais cependant, cette compagnie gagne beaucoup d’argent en Afrique parce que pour Air France-KLM, le Cfa n’a ni odeur, ni couleur.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.