mai 23, 2024
Des militaires gabonais sont intervenus sur la chaîne de télévision publique pour annoncer l’annulation des élections et la dissolution des institutions, a rapporté l'Agence France-Presse.

POLITIQUE

Selon l’Afp, des tirs d’armes automatiques ont été entendus dans la capitale gabonaise, Libreville. On ne sait pas où se trouve actuellement le président. Les autorités n’ont pas encore fait de déclaration officielle. Les militaires gabonais ont annoncé avoir pris le pouvoir dans le pays, dissous toutes les institutions d’État et créé un Comité de transition et de restauration des institutions.

« Aujourd’hui, nous, forces de défense et de sécurité réunies au sein du Comité de transition et de restauration des institutions, avons décidé, au nom du peuple gabonais, de défendre la paix en mettant fin au régime actuel », ont-ils déclaré. « À cet effet, les élections du 26 août ainsi que leurs résultats préliminaires sont annulées. Les frontières sont fermées jusqu’à nouvel ordre et toutes les institutions du pays sont dissoutes. » Le studio de la chaîne Gabon 24 se trouve dans les bâtiments de l’administration présidentielle du Gabon.

La déclaration des militaires est intervenue quelques heures après que la commission électorale ait officiellement annoncé la victoire d’Ali Bongo Ondimba à la présidentielle du 26 août, avec 64,27% des voix. Il a été réélu pour un troisième mandat. Ali Bongo a battu son principal rival Albert Ondo Ossa, qui n’a recueilli que 30,7% des voix.

Quatorze candidats étaient en lice pour cette présidentielle, dont Ali Bongo Ondimba, président depuis 14 ans. Après la journée de vote au Gabon lors des élections présidentielle et législatives du samedi 26 août, les autorités gabonaises ont décidé de suspendre la diffusion de RFI et France 24, médias du groupe France Médias Monde, a fait savoir RFI. Le gouvernement du Gabon avait instauré un couvre-feu et bloqué Internet le 26 août après la fermeture des bureaux de vote.

À cette heure, les diffusions de RFI et France 24 viennent d’être rétablies.

Voir toutes les publications
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *