mai 28, 2024
La politique gouvernementale consiste à fournir de l'électricité à tous les Camerounais, de la zone urbaine à la rurale zone s'intensifie, à travers les centrales solaires photovoltaïques.

Selon Gaston Eloundou Essomba, ministre de l’Eau et de l’Energie, le taux d’électrification aujourd’hui au Cameroun est autour de 71%, avec d’importantes disparités entre le milieu urbain et le milieu rural.

L’inauguration le 18 avril 2024 de la centrale solaire photovoltaïque du village Bindoumba dans la région du Sud, département du Dja et Elobo, arrondissement de Djoum est une volonté gouvernementale de réduire les écarts. Le défi étant l’électricité de qualité pour tous à l’horizon 2030. Il a été donc pensé une alternative de transport de l’énergie hydraulique des grands centres conventionnels par l’énergie solaire photovoltaïque. Le village Bindoumba, premier bénéficiaire d’une centrale autonome de la phase lll d’électrification de 87 villages les plus reculés par le solaire est désormais illuminé. Plus de 200 ménages de ce village sont déjà bénéficiaires de ce projet.

Cette centrale solaire photovoltaïque autonome de troisième génération, se démarque par ses innovations. La première particularité  porte sur les batteries qui sont faites de lithium avec une durée de vie de plus de 12 ans, contrairement aux centrales solaires de la première et deuxième phase dont l’ efficacité des batteries est de 5 ans, selon Gaston Eloundou Essomba. Comme autres innovations, les plaques ont une plus grande capacité de captation de l’énergie. Les poteaux qui transportent cette énergie sont en béton.

350 localités au programme

 Ce projet, fruit de la coopération sino-camerounaise a connu la pose de sa première pierre le 17 novembre 2023 par le ministre de l’Eau et de l’Energie. Cet ouvrage pour lequel les populations ont adressé leurs remerciements au chef de l’État Paul Biya a bénéficié de l’assistance technique de l’agence d’électrification rurale. Le colonel Théophile Mengue Meyong, porte parole des populations, a promis au nom de ces populations, d’assurer entretien et sécurité de cette centrale. Ce projet d’électrification de 87 ménages par les centrales solaires va impacter 10 000 ménages. Les premières phases ont permis d’électrifier 350 localités dans ce programme qui vise 1 000 localités dans les 10 régions du Cameroun.

Malgré cette volonté des pouvoirs publics de donner accès à l’énergie à tous les camerounais, la demande reste plus forte que l’offre. Les ménages qui ont déjà accès à l’électricité vivent avec le cauchemar des délestages. L’industrialisation peine à décoller à cause d’un déficit énergétique. Preuve que le chantier reste vaste pour les pouvoirs publics.

LÉON MGBA

Voir toutes les publications
Partager l'article