...
avril 14, 2024

Les invités découvrent de l'usine

La production de la bière Guinness à partir des nouvelles extensions des usines de Yaoundé se fera dès la fin de cette année . La cérémonie inaugurale a eu lieu le 21 mars dernier.

Boissons du Cameroun a présenté son usine d’extension située au quartier Mvan à Yaoundé. À travers un plan d’investissement, l’entreprise a déclaré que c’est ce nouvel outil qui produira la Guinness et devra augmenter sa capacité de fabrication de leurs boissons à hauteur de 18%. C’était une occasion pour l’entreprise de faire visiter à ses invités les nouvelles installations sur une superficie de 2.800 m2 et présenter les nouveaux projets liés à l’extension des autres usines de production du groupe.

Production de la Guinness en marge

Stéphane Descazeaud, Directeur général des Boissons du Cameroun l’a énoncé dans son discours inaugural. Ce nouveau projet a un double objectif : celui de répondre d’une part à la « demande croissante du marché des boissons en général, et d’autre part à celle du gouvernement de produire et distribuer la bière Guinness dans les autres régions et pas seulement dans la région du Littoral, en conformité avec les engagements pris lors de l’acquisition de Guinness Cameroun S.A par le groupe Castel il y a tout juste 1 an », explique t-il.

Pour atteindre ces objectifs, le groupe Castel dit avoir investi plus de 21 milliards de francs dans cet outil de production. Ayant pour but de produira une capacité nominale de 35 000 bouteilles/heure. Ce qui va permettre selon le Dg, d’augmenter la capacité de l’usine de Yaoundé, actuellement en déficit, de 850 000 hectolitres (Hl) pour passer de 2,8 MHL à 3,6 MHL. 

La société veut réduire considérablement les ruptures en stocks de boissons qui se veulent de plus en plus répétitives. D’ailleurs, bon nombre de consommateurs s’en plaignent. Autre épine dans la chaussure, l’inflation des prix des matières première, les coupures intempestives d’électricité, pour ne citer que celles-ci, qui affectent conséquemment leur rentabilité. 

40 000 bars 

Le rendez-vous a aussi été marqué par une visite guidée des machines d’embouteillages, en passant par l’étape de tirage, jusqu’à la pasteurisation des bouteilles et bien plus encore.  Selon des chiffres de la maison, Boissons du Cameroun a produit et vendu en 2023, plus de 1.100.000.000 de litres. Avec une couverture dans plus de « 40 000 bars et points de vente », l’entreprise française entend faire plus dans les mois à venir pour satisfaire ses consommateurs camerounais, selon son Directeur général. 

L’entreprise brassicole ambitionne de produire la bière Guinness pour s’arrimer aux attentes du gouvernement camerounais. Pour cela, 7.5 milliards de francs ont déjà été investis pour « améliorer  l’outil de production et l’aligner sur les standards du groupe Castel ».

RSE

Dans son plan de responsabilité sociétale, la société brassicole met en place un programme de construction de 20 nouveaux forages sur l’ensemble du territoire qui viendront s’ajouter aux 18 autres existants. Un centre de formation est en projection à Douala pour le renforcement des capacités de son personnel.

Cet événement s’est tenu sous le patronage du premier Ministre, chef du gouvernement représenté par le ministre du Commerce, Luc Magloire Atangana Mbarga. Sous les chapiteaux ce jour et à ses côtés, le ministre du Travail et de la Sécurité Sociale, Grégoire Owona ; l’ambassadeur de France au Cameroun, Thierry Marchand ; le président de la Fédération camerounaise de Football, Samuel Eto’o Fils ; et le Maire de la ville de Yaoundé, Luc Messi Atangana.

CLAUDE SANDRA DEUTOU

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.