...
avril 13, 2024
« les femmes sont dans l’agriculture, la transformation, les travaux ménagers. leurs efforts dans l’économie de leur pays sont difficiles à mesurer », a indiqué, dr Claus-diester Kônig, directeur du Bureau régional de la Fondation Rosa luxemburg Stiftung.

ENTREPRENEURIAT FEMININ

Il intervenait en marge de l’ouverture de la 3ème édition du Forum sous régional sur l’éco féminisme qui regroupe des femmes leaders, des spécialistes et expertes de plusieurs domaines d’activités venues de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest.
Prévue sur une durée de trois jours, l’édition 2023, organisée par le Bureau régional d’Afrique de l’Ouest de la Fondation Rosa Luxemburg Stiftung, porte sur le thème : « l’Eco féminisme : un outil de protestation des femmes contre le système économique capitaliste et les défis écologiques ».
M. Kônig a fait savoir qu’en Afrique, les femmes portent sur leurs épaules les activités ménagères, de transformation et elles interviennent dans l’Agriculture, l’éducation des enfants. « Les femmes ont participé aux différents mouvements pour l’indépendance des Etats africains. Donc, c’est très normal qu’elles soient impliquées aux instances de décision », a pour sa part souligné Angela Sofia Benoliel

Coutihno, une historienne Cap Verdienne. Pour cela, préconise-t-elle »il faudrait que les femmes africaines arrivent à avoir une voix plus forte au niveau continental et mondial’’.

‘’Les activités économiques des femmes ont besoin d’être soutenues’’, a déclaré de son côté, Nathalie Kouakou Yao N’Guessan, une militante des droits des femmes en Côte d’Ivoire.

‘’Ces femmes ont besoin d’être formées aux techniques agricoles modernes, respectueuses de l’Ecologie du climat et surtout qu’il y ait des moyens financiers, des intrants agricoles, un marché pour la commercialisation’’, a plaidé Mme N’Guessan.

‘’Après des décennies d’engagement et de lutte pour la réhabilitation de leur statut, les femmes ont enregistré de nombreux succès (social, professionnel, juridique etc.). La mise en œuvre également d’un plan d’actions et de stratégies ont permis aux femmes d’influencer en leur faveur certaines politiques publiques malgré les difficultés’’, ajoute le texte.

Il précise que la rencontre vise à créer un cadre d’échange permettant aux femmes de comprendre l’importance de l’écoféminisme, d’échanger leurs bonnes pratiques et de pouvoir s’organiser autour d’un objectif pour défendre la survie de leurs activités génératrices de revenus dans les sphères de prise de décisions politiques

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.