février 23, 2024

Fin du calvaire pour les riverains

Après plusieurs mois de travaux, le pont de la vallée d’Ekounou en construction, a été achevé et livrer à la circulation ce 30 décembre à travers une cérémonie présidée par le Maire de Yaoundé 04.

« Nous sommes joyeux de la remise en service de l’axe Ekounou-Cefta lieu-dit vallée. C’était devenu pour nous les riverains et tout autre personne qui passait par ici, un véritable calvaire » a martelé le chef du quartier de la vallée. En effet, après plusieurs semaines de parcours difficile, le sourire est revenu aux lèvres de toutes les personnes qui empruntent cette rue chaque matin.

Cette émotion leur a été transmise ce 30 décembre à-travers une cérémonie présidée par Luc Messi Atangana, maire de Yaoundé 4 qui portait sur la remise en service du pont de la vallée après plusieurs semaines de travail. Face à cela, les riverains sont ravis et remercie la commune de Yaoundé 4 pour le respect du délai et pour le bon travail effectué. « Connaissant les choses de notre pays, nous avons été surpris de constater que le délais qui avait été donné pour la réhabilitation du pont a été respecté. Nous sommes vraiment content pour cela et du bon travail effectué par notre commune. Vraiment merci au maire pour ce cadeau de la nouvelle année » a signalé maman Michelle, habitante dudit quartier.

Les élèves, étudiants, travailleurs sont également tranquilles et heureux de cette remise en service du pont car ils estiment que c’était devenu un enfer pour eux dans la mesure où, ils se retrouvaient soit à dépenser énormément de l’argent, soit à marcher à pieds. « Je suis heureux de la remise en circulation du pont car je n’en pouvait plus de faire des contournement pour arriver à l’école. C’était vraiment devenu difficile pour moi d’arriver à l’école à temps » a mentionné Remy Amougou, étudiant à l’Institut Université Siantou. Pour Aristide, cela était une peine de se rendre au travail.« Je remercie la commune qui a pris en compte nos pleurs et par la suite il a résolu le problème », se réjouit-il.

En rappel, le pont d’Ekounou-vallée était devenu une véritable terreur pour les riverains de la cité. Causé par l’érosion et les inondations, les buses s’écoulaient et la route se détruisait. Une situation qui a vraiment créé les paniques et occasionné plusieurs accidents.
Après constat par la mairie, l’affaire a été prise en main et résolu.

GERVAIS BIKOUBA (Stg)

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *