mai 21, 2024

Fake news

Mercredi 25 janvier 2023, le site d’informations générales 237 Actu.com a publié une information selon laquelle le Directeur de publication (Dp) de l’hebdomadaire Le Calame Xavier Messè a été convoqué pour être entendu comme témoin dans l’affaire de l’assassinat de l’animateur radio Martinez Zogo à la Direction régionale de la police judiciaire (Drpj) Centre. Ceci, suite à ses révélations au micro de Cyrille Bojiko dans l’émission Sacrée Matin diffusée sur Radio Balafon. Mais après vérification auprès du Dp Xavier Messè, il n’a pas été convoqué encore moins entendu à la Drpj du Centre.

Manipulation

Mercredi 25 janvier 2023, 237 Actu.com publie autour de 10 heures du matin : « Affaire Martinez Zogo : Le journaliste Xavier Messe convoqué ». Ceci, 3 jours après que le Dp du journal Le Calame ait déclaré sur radio Balafon qu’il a « été parmi les toutes premières personnes à être informées de l’assassinat de Martinez Zogo », à 05 heures du matin par un informateur, le mercredi 18 janvier. Soit le jour après son enlèvement. « Il a été assassiné aux environs de 03 heures du matin », a rajouté l’enseignant des Sciences et Communications.

Martinez Zogo était animateur radio. Il officiait à Amplitude Fm dont il était le chef de chaîne. Le défunt animait la célèbre émission « Embouteillage ». Un programme radio durant lequel il dénonçait des pontes du régime en place, sans langue de bois, outrepassant parfois son rôle d’animateur. Son verbe plaisait à certains et déplaisait à d’autres. Le soir du mardi 17 janvier 2023, Martinez Zogo va être enlevé par des inconnus devant la brigade de Nkolo-kondi au quartier Fourgerole où son véhicule a été retrouvé endommagé. Et c’est le samedi 21 janvier 2023 que le corps sans vie du chef de chaîne d’Amplitude Fm a été retrouvé en état de décomposition avancée à Ebogo, une banlieue de la ville de Yaoundé. Il était tout nu, et ses vêtements jetés à quelques mètres de son corps, comme l’indiquent les images diffusées sur les réseaux sociaux, notamment sur Actu Cameroun.

Dans cet article signé de Lilian Achille Ngué, cliqué 871 fois au moment où nous consultions la page, 237 Actu.com fait savoir que : « C’est face à ces révélations bouleversantes que Xavier Messè a été entendu à Drpj, Centre, non pas comme accusé, mais comme témoins (sic) ». Cette information a été plusieurs fois transférée dans des groupes professionnels sur whatsapp.

Nous avons rencontré le Dp Xavier Messè à la rédaction de son journal ce même 25 janvier 2023. Il dit avoir déjà reçu plusieurs coups de fils venant de ses proches, inquiets à ce sujet. « J’ai passé ma matinée à la rédaction du journal, ensuite je me suis rendu à l’Université Protestante d’Afrique Centrale (Upac) où je dispense des cours, puis je suis retourné à la rédaction où j’ai clôturé la journée jusqu’à mon retour chez moi », nous renseigne-t-il.

Léon Mgba, l’un de ses collaborateurs présents également à la rédaction, nous apprend qu’il était avec le Dp, au moment où il est arrivé au bureau aux environs de 10 heures du matin. « J’ai rejoint le Dp au bureau après son arrivée, je l’ai accompagné dans des bureaux administratifs à l’Upac, jusqu’à notre retour à la rédaction, où nous nous sommes séparés à 21 heures passées », rajoute Maxance Aba’a, sa collaboratrice. A la Drpj du Centre où le Calame s’est rendu, des officiers de police rencontrés affirment que Xavier Messè n’a pas été ni convoqué, ni entendu au sujet de l’assassinat de Martinez Zogo.

Cette fausse information circule au moment où plusieurs personnes demandent, mieux exigent que le patron du Calame soit convoqué comme témoin dans l’enquête sur la mort tragique de l’animateur d’Amplitude FM, à l’instar de Wilfried Ekanga, critique politique, via une vidéo partagée sur sa page Facebook. Certains reprochent au Dp d’avoir gardé secrète cette information liée à l’assassinat jusqu’à la découverte de la dépouille de Martinez Zogo, et estiment qu’il en saurait davantage.

Depuis lors, il n’a cessé de faire des sorties pour réorienter ses propos qui selon lui seraient déformés, à travers une Mise au point diffusée sur les réseaux sociaux et une autre au journal de 20 heures du 24 janvier sur Équinoxe Tv. « Je n’avais pas le pouvoir, ni le droit d’informer les personnalités. Il fallait que ce travail soit fait par les responsables de la justice », explique-t-il.

En définitive, l’éditorialiste Xavier Messè n’a reçu aucune convocation de la Drpj du Centre au sujet de l’assassinat de l’animateur radio Martinez Zogo, et pour aucun autre, contrairement à ce que prétend 237 Actu.com

Voir toutes les publications
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *