février 25, 2024

Les Aigles de Carthage de Tunisie ont eu du fil à retordre face aux Brave warriors de la Namibie

Les deux pays de l’Afrique australe à savoir la Namibie et l’Afrique du Sud ont connu des fortunes diverses lors de leur première sortie au stade Amadou Gon Coulibaly de Korhogo. Retour sur la victoire historique de la Namibie et la défaite de l’Afrique du Sud dans le groupe E.

Les Brave warriors de la Namibie ont surpris plus d’un hier mardi 16 janvier 2024 à l’occasion de leur entrée en lice dans la 34è édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN). Face à un « ogre » du football africain à savoir la Tunisie, la Namibie n’a pas tremblé. Elle a joué sans complexe, faisant douter son adversaire.

Une témérité bien récompensée avec une réalisation de Daniel Hotto, à la 88è mn. Suite à un corner mal dégagé, Muzeu chipe le ballon à Maâloul et du droit enroule un centre magnifique. Seul au second poteau, Hotto jaillit et de la tête vient crucifier Ben Saïd. Les Namibiens inscriront un second but malheureusement refusé pour hors-jeu.

Cette victoire revêt une importance capitale, non seulement, c’est la première fois que la Namibie prend le meilleur sur la Tunisie en phase finale de la CAN mais également, il s’agit de la toute première des Braves warriors en quatre participations. Une victoire historique qui leur permet d’envisager sa prochaine sortie contre les Bafana Bafana d’Afrique du Sud avec sérénité.

En revanche, les choses ont mal tourné pour l’Afrique du Sud, battu par le Mali en seconde rencontre du groupe E sur le score de (0-2). L’ex champion d’Afrique de 1996 n’a pas fait le poids devant les Aigles du Mali, un des favoris de ce groupe.

Les Bafana Bafana devront à tout prix se racheter lors de son second match contre la Namibie s’ils veulent continuer l’aventure. Logiquement, ils partaient avec la faveur des pronostics mais la belle prestation de la Namibie changera certainement la donne dans la perception de nombreux sportifs.

Ce sera un match ouvert où tous les coups sont encore permis.

DE NOTRE CORRESPONDANT SUR LES SITES DE LA CAN2023 EN CÔTE D’IVOIRE, FRANCK MICHEL OGUEHI

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *