juin 12, 2024
Nichée à 36 kilomètres de Yaoundé, la bourgade d’Efock accueille un secret bien gardé au milieu de la végétation si verdoyante dans cette région : le complexe éduco-sportif, au nom très évocateur pour les autochtones, l’académie Ntondobe.

C’est dans l’enceinte de cet internat nanti de plusieurs dortoirs, d’une cantine, des salles de classe et de deux terrains de football que le représentant de la Liga en Afrique Centrale, Georges Alladjim a choisi de consacrer une pleine matinée pour échanger avec les fans de ce championnat. Cette année, ils sont 25 jeunes internes qui vivent au rythme de l’académie.

Ils sont tous jeunes adolescents, passionnés de football et nourrissent le rêve de jouer à l’image du FC Barcelone, disent-ils. Parents et internes de l’académie auront ainsi pu profiter de cet hôte de marque pour interroger le fonctionnement de LaLiga, les raisons de son internationalisation, les projets en cours sur ce territoire; Et de manière plus spontanée, les conseils qu’il donnerait à des jeunes élèves désireux de devenir des joueurs professionnels pouvant évoluer plus tard en Espagne.
Apprendre une deuxième langue, écarter les amitiés et plaisirs toxiques, travailler la force de leur volonté, apprendre à dire « non », se cultiver sur leur art, trouver la motivation dans des grands accomplissements ou s’accrocher aux études, sont autant de choses qui ont été développés par Georges Alladjim sous les regards attentifs des académiciens.

Dans le sillage des célébrations de l’Africa Day, la causerie éducative et les activités sportives qui s’en sont suivies étaient une manière pour LaLiga de rendre hommage aux talents et à la passion de nombreux Africains pour le Sport Roi.

Authentiques passionnés de Football, les académiciens n’auront pas manqué de pronostiquer le futur Ballon d’or qui selon l’avis général dans la pièce, serait un sociétaire de la Maison Blanche.

La matinée a permis d’assister à une partie amicale de football féminin, lever de rideau à une pleine journée sportive où de nombreux athlètes sont venus prétendre à une place pour intégrer un centre qui célèbre l’excellence sportive et académique.

CORRESPONDANCE PARTICULIÈRE

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *