mai 28, 2024

Les énergies renouvelables en niche d'opportunités.

Connaissances et  expertise sur l'énergie solaire sont au centre de ces outils précieux pour un pays.

L’énergie solaire constitue l’une des meilleures solutions pour l’accès de tous à une énergie propre et durable. Conscient de ce fait, Paul Biya, Président de la République a  voulu que le Cameroun soit admis au sein de l’Alliance Solaire International (ASI) à travers le décret du 23 mai 2022 portant ratification de l’Accord-cadre amendé, portant création de l’Alliance Solaire Internationale (ASI).

D’ores et déjà, le Cameroun a signé un protocole  et obtenu l’accord du directeur général de l’Alliance pour la mise en place d’un centre de ressources sur les applications des technologies solaires (STAR-C) au Cameroun. Ce programme vise à développer les capacités techniques et les compétences humaines souhaitées dans les Etats membres de l’Alliance afin d’encourager la mise en œuvre d’activités de transition énergétique importantes, créant des emplois.  En fin de compte, contribuer à la croissance économique du pays. 

Les STAR-C sont des centres de technologie, de connaissances et d’expertise sur l’énergie solaire et constituent un outil précieux pour un pays membre. Ils ont pour but de : bâtir une main-d’œuvre solaire compétente ; sensibiliser les décideurs politiques et les institutions financières ; incuber des entreprises, normaliser les produits et services ; créer un référentiel de connaissances sur les informations liées à l’énergie solaire ; agir comme interface entre les pays partageant des expériences de développement de l’énergie solaire; assurer la veille technologique en matière d’énergie solaire.

Gaston Eloundou Essomba, ministre de l’Eau et de l’Energie a rassuré lors du forum sur les énergies renouvelables tenu le 3 mai 2024 à Yaoundé que toutes les diligences sont en cours afin que le Centre de Ressources sur les Applications des Technologies Solaires (STAR-C) soit opérationnel dans notre pays, d’ici la fin de cette année. Il sera doté d’un laboratoire équipé d’appareils de pointe pour le contrôle de la qualité des produits solaires sur nos marchés. 

Ce centre est entièrement financé par l’Alliance Solaire Internationale, le gouvernement ne mettant à disposition que les locaux.

Léon MGBA

Voir toutes les publications
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *