mai 27, 2024

Ibrahim Traoré, président de la Transition du Burkina Faso

SÉCURITÉ

Le Burkina Faso, le Mali et le Niger ont signé ces dernières heures la charte du Liptako-Gourma, visant à créer une organisation de défense collective dans la zone clé de la région du Sahel.

Ainsi, les trois pays se sont promis un devoir d’assistance et de secours, de manière individuelle ou collective, y compris par la force armée, en cas d’atteinte à la souveraineté et à l’intégrité du territoire d’un ou de plusieurs d’entre eux.

Assimi Goita, président intérimaire du Mali

Reprenant l’ Agence d’Informations du Burkina, cette assistance doit être également effective même quand l’attaque porte sur les Forces de défense et de sécurité d’un ou de plusieurs Etats membres en dehors de l’Alliance des Etats du Sahel (AES).

Ces alliés s’engagent aussi à lutter contre le terrorisme sur toutes les formes et la criminalité organisée dans l’espace commun. La zone du Liptako-Gourma, est située dans les régions frontalières des trois États. Des groupes armés radicaux sont désormais actifs sur son territoire.

Général Abdourahamane Tiani, président du Cnsp et Chef de l’État du Niger
Voir toutes les publications
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *