mai 24, 2024

Taxi Yango Cameroun

Le ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, vient de suspendre les activités de transport urbain de personnes via la plateforme numérique Yango « jusqu’à nouvel ordre ».

Transport urbain

Par communiqué signé ce jour, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe justifie cette décision par le non-respect de la plateforme russe, de la législation régissant le transport routier au Cameroun, notamment la loi de juillet 2001 sur les professions de transporteurs routiers et d’auxiliaires de transports routiers.

Cette suspension accentue de fait l’illégalité des centaines de chauffeurs Yango. Des « transporteurs clandestins » que le ministre appelle « à se conformer sans délai » aux dispositions de la loi d’octobre 2022 qui fixe les conditions d’accès à la profession de transporteurs routiers.

En septembre 2022, le ministre des Transports avait sommé l’opérateur Yango de se mettre en règle dans le domaine des transports faute de quoi les activités de la plateforme seraient suspendues. Le gouvernement demandait ainsi à Yango de se doter d’un siège ou d’une succursale, une représentation ou une joint-venture, de s’immatriculer auprès du fisc, de faire une déclaration auprès du ministère des Postes et Télécommunications, d’indiquer le prix, les taxes et autres frais constituant la structure du prix du service rendu aux clients…

Nous ne possédons ni ne louons un seul taxi. Au lieu de cela, nous nous associons à des sociétés de transport indépendantes locales pour aider les entreprises camerounaises à se développer. Yango leur permet de renouveler leur flotte pour assurer des trajets plus confortables et encore plus sûrs aux Camerounais

Didier Theze, manager-pays de Yango

À noter que la suspension de Yango intervient moins d’une semaine après l’augmentation des prix du carburant. Une augmentation qui a rendu furieux les taximen, déjà remontés contre Yango dont ils demandaient l’arrêt des activités. Les syndicats de taxis reprochent en effet à Yango d’opérer dans le domaine du transport routier sans payer les taxes qui vont avec et de leur siphonner leur clientèle.

Yango est fourni par Yandex-Taxi, un groupe de droit russe de sociétés basé aux Pays-Bas, qui exploite des activités de mobilité à la façon d’Uber.  

Source : STOP BLABLA CAM

Voir toutes les publications
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *