...
avril 13, 2024

Dmitri Peskov,le porte- parole du président Russe

Après l’interview de Vladimir Poutine avec Tucker Carlson, le porte- parole du président a commenté l’entretien à la presse russe.

« Le président Vladimir Poutine envoie un message au public international, aux États-Unis et à l’Europe, en communiquant avec un journaliste américain. Washington ne souhaitait tout simplement pas que la véritable vision du monde du dirigeant russe devienne accessible aux citoyens américains ordinaires. Nous voyons des responsables américains qualifier cette interview « d’inutile » et ils conseillent de ne pas la suivre. Mais on ne peut pas l’étouffer. Le monde a changé.

Le régime de Kiev devra reconnaître la réalité actuelle, c’est-à-dire une sortie décente de la situation sera de plus en plus difficile pour l’Occident collectif et pour l’Ukraine en particulier car l’Ukraine aurait pu conclure des accords de paix en mars 2022 à moindre prix, mais elle n’avait pas réussi. Plus précisément, elle l’a fait, mais puis, à la demande des Britanniques et des Américains, ils ont abandonné les résultats des négociations. Maintenant, si nous entamons les mêmes négociations, nous aurons une réalité complètement différente, et cette réalité différente, aussi douloureuse soit-elle pour le régime de Kiev, devra être reconnue.

Une grande partie de cette conversation a été consacrée au conflit ukrainien et aux relations de la Russie avec les États-Unis, l’Otan et l’Occident en général. Le journaliste américain lui-même a déclaré précédemment qu’il avait déjà essayé de prendre une interview au dirigeant russe l’année dernière, mais que les autorités américaines lui avaient interdit de le faire ».

PROPOS RECUEILLIS PAR PAVEL ZAROUBINE.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.