février 21, 2024

Toutes les parties prenantes à cette formation

Le 11 novembre 2023, au District de santé de Bamenda dans la région du Nord-Ouest du Cameroun, une équipe de chercheurs dirigée par Dum-Buo Nnamdi, chercheur principal et spécialiste des sciences sociales, a assuré la formation de quarante-cinq agents de santé communautaire et personnels des districts de Santa, Tubah et Bafut.

L’objectif principal de cette formation est de renforcer les capacités des parties prenantes à évaluer rapidement la charge de paludisme à l’aide d’une application numérique installée sur un téléphone mobile de type Android, fonctionnant sous SMS. Dum-Buo Nnamdi a présenté en détail cette  application appelée  » Trinity 2.0.« . Il la décrit comme « étant un outil doté d’un système de questions-réponses en étapes ». Cette application mobile est conçue pour améliorer le système d’information et la qualité des données sur le paludisme, même dans des contextes de crise sécuritaire.

La pratique consiste  à appuyer sur « envoyer » pour transmettre les données à un serveur local via un message équivalent à un SMS. Les avantages de cette application sont nombreux. Son concepteur cite premièrement la possibilité de s’en servir hors connexion internet, deuxièmement, la simplicité du déploiement sur le terrain et enfin, le fait que l’application utilise le Système de Service Supplémentaire de Données non Structurées (USSD).

Formation des agents de santé communautaire a l’usage de Trinity 2.0

Mesurer l’efficacité de Trinity 2.0

Nnamdi a tenu à souligner avec conviction que Trinity 2.0 renforce les efforts de lutte contre le paludisme dans la région. L’application tire son nom des trois fonctions clés qu’elle propose :  le signalement des cas de paludisme, la cartographie des maladies et le suivi des cibles du Programme Elargi de Vaccination (PEV). Nnamdi et Fuh Donatien (Responsable des opérations sur le terrain et logisticien régional du PEV) ont monitoré la session pratique de la formation et partagé des astuces efficaces avec les agents de santé communautaire, afin de les préparer à utiliser Trinity 2.0 de manière optimale. 

Mme Zuffou Silver Formukong, secrétaire du Groupe Technique Régional de lutte contre le paludisme, a reconnu que ce projet  » contribuera à l’amélioration de la qualité et, la disponibilité des données du paludisme pour une surveillance efficace de la maladie dans la région« , qui est actuellement en crise. Développer ce projet avec les agents de santé communautaire de la région du Nord-Ouest et les autres parties prenantes est une opportunité unique qui renforce notre passion pour la lutte contre le paludisme et l’amélioration de la santé des communautés au Cameroun et en Afrique ».

« Aujourd’hui, nous amorçons le début d’une aventure passionnante, convaincus que le contrôle et l’élimination du paludisme sont à notre portée », a déclaré Dum-Buo Nnamdi, chef du projet. La prochaine étape consistera à surveiller le processus de collecte de données afin d’atteindre le troisième et dernier objectif de ce projet qui n’est rien d’autre que celui de rendre tangible le degré d’efficacité de l’application Trinity 2.0.

William Tadum Tadum

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *