mai 25, 2024

Boursière de Africa Fact-Checking Fellowship Cameroon

Le mouvement #PeaceJam2022 a été initié par Defyhatenow, à l’occasion de la Journée mondiale de la paix, décrétée par l’Onu. Une occasion d’inviter les populations du monde chaque 21 septembre à cesser-le feu et combattre le racisme. Cette 40ème célébration a donné lieu à plusieurs mobilisations sur les réseaux sociaux dans le but de sensibiliser sur le vivre ensemble.

Defyhatenow

Sur Facebook et twitter, des publications de messages de paix, accompagnés de cadres photo personnalisés sur lesquels on peut lire : « #CheckYourPrivilege, #PeaceJam2022 », meublent la toile ce 21 septembre 2022. Il s’agit de plusieurs profils qui partagent des textes au sujet de la lutte contre le tribalisme et le racisme. Ça part d’un partage d’expérience ou d’une interpellation pour amener les gens à suivre le mouvement lancé par Defyhatenow, une organisation non gouvernementale qui combat les discours de haine et la désinformation. A 13 heures ce même jour, Defyhatenow réuni plus de 70 participants par visioconférence pour débattre autour du thème de ce 40ème anniversaire de la journée mondiale de la paix « Mettre fin au Racisme. Bâtir la paix » et ainsi, penser aux solutions pour promouvoir la paix autour de nous. 

Depuis 1981, l’Onu souhaite que ce jour marque une journée de non-violence et de cessez-le feu dans tous les pays du monde. Au Cameroun, Defyhatenow fait son chemin dans la construction de la paix, notamment dans les formations, les sensibilisations, les conférences débats, par des jeunes qui sont formés sur la lutte contre la désinformation et les discours de haine.

Elle est fondée en 2014 par Stephen Kovats, le fondateur de r0g Agency en Allemagne. Cette organisation à but non lucratif représenté dans 5 pays africains arrive au Cameroun en 2019 et est portée par l’association Civic Watche avec pour représentant national Desmond Ngala et pour objectif primordial : Lutter contre tout « discours haineux, désinformation et toutes formes de violence » qui sont divulguées en lignes.

Ils établissent leurs plans d’action à travers 6 différents programmes. Parmi eux, AFF Cameroon (Africa Factchecking Fellowship) qui met sur pieds des formations et accompagne des professionnels des médias pour lutter contre la désinformation.  Ensuite Peace Builder Makers Space, une plateforme qui permet les collaborations et échanges pour former, outiller et accompagner les ambassadeurs de la paix et de la lutte contre les discours haineux en ligne et hors ligne. Puis Media4Peace qui consiste à faire des formation et collaboration avec professionnels des médias pour la pratique d’une communication de paix. Et enfin l’hashtag #PenNotGun qui combat les violences en milieu scolaire.

                                                                                             

Voir toutes les publications
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *