mai 25, 2024

Directeur de développement et des relations stratégiques de l’Union des agences de presse de l’Oci

L’État de Palestine et le royaume de Jordanie ont demandé et obtenu la tenue d’un sommet pour examiner, des récents développements à Jérusalem relatifs aux attaques de la mosquée d'Al-Aqsa.

Saleh b. H. al-Suhaybani,
représentant permanent de l’Arabie saoudite auprès de l’Oci

Le représentant permanent de l’Arabie saoudite auprès de l’Organisation de la coopération islamique, Saleh bin Hamad al-Suhaybani, a affirmé que « les attaques d’Israël contre la mosquée d’Aqsa et le peuple palestinien, constituaient une provocation de millions de musulmans et alimentaient les conflits, l’extrémisme et l’instabilité dans la région, ainsi qu’une violation flagrante des résolutions internationales pertinentes ».

« L’incursion dans les cours de la sainte mosquée Al-Aqsa par des extrémistes israéliens, ne peut être vue indépendamment des événements d’il y a deux décennies, lorsqu’un haut responsable israélien l’a fait, entraînant la mort de centaines de frères et sœurs palestiniens à la suite de l’explosion de la deuxième intifada » a déclaré Saleh bin Hamad al-Suhaybani.

« Dans cet esprit, nous affirmons qu’il est urgent pour la communauté internationale de résoudre de toute urgence le statu quo afin d’éviter les conflits et les confrontations. Les autorités israéliennes mettent en garde contre la modification de la situation historique et juridique dans la mosquée Al-Aqsa ».

Al-Suhaybani a réitéré la position ferme du royaume selon laquelle la mosquée Al-Aqsa devrait être entièrement protégée, que les violations graves et les provocations devraient être arrêtées. À cet égard, le royaume tient les autorités israéliennes entièrement responsables de toute conséquence ou répercussion sur leurs politiques et pratiques provocatrices dans la ville de Jérusalem et les attaques contre leur peuple et leurs sanctuaires. Elle sape les efforts de paix internationaux et va à l’encontre des principes et coutumes internationaux de respect des valeurs religieuses.

L’Arabie saoudite réaffirme son accent constant sur la centralité de la cause palestinienne pour les nations arabes et islamiques. Elle affirme sa position pleine et entière auprès du peuple palestinien et de sa juste cause. Elle cherche à soutenir tous les efforts visant à parvenir à une solution juste et globale à la question palestinienne, permettant ainsi au peuple palestinien d’établir un État indépendant aux frontières de 1967 avec Jérusalem comme capitale honoraire, conformément aux résolutions de légitimité internationale et à l’Initiative arabe pour la paix.

Il a noté que le soutien durable du royaume au peuple palestinien fraternel découlait de sa profonde croyance en l’importance de la juste cause palestinienne et était la pierre angulaire du travail de l’Organisation de coopération islamique. Le royaume d’Arabie saoudite appelle à des efforts internationaux concertés et intensifiés pour mettre fin à ce conflit prolongé et renforcer la stabilité de la région dans son ensemble.

Pour sa part, le Secrétaire général de l’Oci, Hussein Ibrahim Taha, a souligné que les attaques israéliennes contre la Sainte Mosquée Al-Aqsa étaient préjudiciables aux sentiments et aux croyances des musulmans du monde entier, ainsi qu’une violation flagrante du droit international et des résolutions des Nations Unies.

Il a souligné que de telles attaques alimenteraient la violence, les tensions et déstabiliseraient la région, appelant à une action internationale responsable engageant Israël à mettre fin à ces graves violations en préservant le statut  historique et juridique de la sainte mosquée Al-Aqsa en tant que lieu de pur culte pour les seuls musulmans.

Le Secrétaire général a expliqué que l’occupation israélienne prenait des mesures visant à changer la situation géographique et démographique de Jérusalem occupée. Mosquée Al-Aqsa Al-Moubarak en fermant ses portes, en agressant les fidèles et en les empêchant d’y accéder et son intrusion par des colons extrémistes et de hauts responsables israéliens, sous la protection des forces d’occupation, en particulier la visite provocante du ministre israélien de la Sécurité nationale, l’extrémiste Itmar Benghafir, à Al-Aqsa Al-Moubarak.

À son tour, par l’intermédiaire du représentant permanent de l’État de Palestine auprès de l’Organisation de coopération islamique, l’ambassadeur Maher Al-Kurki a remercié le royaume d’Arabie saoudite pour son soutien continu à l’Oci et pour ses efforts sincères pour défendre les causes islamiques de notre nation, notamment la cause palestinienne et Al-Qods Al-Charif.

Voir toutes les publications
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *