mai 25, 2024

Président de la MAP

Le directeur général de l'agence de presse marocaine MAP, président de la Faapa Khalil Hachimi Idrissi est décédé samedi à Rabat à l'âge de 67 ans.

Khalil Hachimi Idrissi, directeur général de l’agence de presse officielle marocaine MAP, s’est éteint  à Rabat des suites d’une longue maladie.

Né le 14 août 1956 à Casablanca, Khalil Hachimi a été l’un des artisans du développement du secteur des médias dans le pays nord-africain et, au début des années 80 du siècle dernier, il s’est fait connaître pour sa contribution à la création et au développement de la communication interculturelle et communautaire en France, où il a travaillé sur plusieurs stations de radio. 

Diplômé de l’Institut de géographie de l’Université de Paris I-Panthéon-Sorbonne, il a été chroniqueur, reporter puis rédacteur en chef pendant de nombreuses années de l’hebdomadaire Maroc Hebdo International avant de créer, en 2000, Aujourd’hui Le Maroc, un quotidien généraliste francophone.

En 2007, il a été président du jury du Prix national de la presse avant d’être élu président de la Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ) en 2008, poste auquel il a été réélu en 2011, comme le rapporte l’agence MAP elle-même dans sa glose sur la figure de son défunt directeur général. 

Feu Khalil Hachimi Idrissi a à son actif plusieurs publications, dont « Billets Bleus », chroniques marocaines 1994-2000. En 2011, il a été nommé par le roi Mohammed VI directeur général de la MAPC’est sous sa direction que l’agence de presse marocaine a connu un essor fulgurant et s’est imposée comme une référence en matière d’information au Maroc et au Maghreb. 

En décembre 2019, Khalil Hachimi Idrissi, lors de la 3ème Assemblée générale de la Faapa à Rabat, il avait émit le vœux de conduire à Yaoundé une équipe d’experts de la Faapa aux frais de cette association pour expertiser la possibilité de remettre sur pieds une agence de presse publique au Cameroun. L’offre gracieuse avait été remise aux autorités du Mincom. Au moment où il nous quitte, même un accusé de réception à son offre ne lui avait pas été adressé. Khalil disait:  » Le Cameroun est un grand pays qui ne devrait pas manquer d’agence de presse publique « .

Après avoir appris la funeste nouvelle, Khalil Hachimi Idrissi a été inhumé dimanche après la prière de l’addohr au cimetière des Achouhada, dans la capitale Rabat.

Secrétaire général de la Faapa

Voir toutes les publications
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *