mai 25, 2024
Maria Zakharova,

Directrice du département de l'information et de la presse du ministère des affaires étrangères de la Russie

« La politique dangereuse et à court terme de Washington place les États-Unis et la Russie au bord d'un affrontement direct ».

« La politique dangereuse et à court terme de Washington place les États-Unis et la Russie au bord d’un affrontement direct ». C’est ce qu’a déclaré lundi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, à propos d’une déclaration du porte-parole du département d’État, Ned Price, selon laquelle la Russie est « coupable » de la détérioration des relations russo-américaines.

La diplomate a souligné que c’était « la volonté des États-Unis de maintenir à tout prix leur hégémonie, en ignorant les nouvelles réalités géopolitiques, ainsi que leur refus d’engager un dialogue sérieux sur les garanties de sécurité, qui ont conduit à ce résultat. Après le fiasco très médiatisé de l’Afghanistan, l’Amérique est de plus en plus aspirée dans un nouveau conflit, non seulement en soutenant le régime néonazi de Kiev financièrement et en lui fournissant des armes, mais aussi en augmentant sa présence militaire sur le terrain », a-t-elle fait savoir.

« C’est une politique dangereuse et à court terme qui place les États-Unis et la Russie au bord d’un affrontement direct », a souligné Mme Zakharova. « À son tour, Moscou appelle l’administration Biden à évaluer sobrement la situation et à ne pas déclencher de spirale d’escalade. Nous espérons qu’ils nous entendront à Washington, bien qu’il n’y ait pas encore de raisons d’être optimiste »    .

Elle a déclaré que la Russie souhaitait réduire les tensions et convenir d’une solution pacifique. « Nous n’abandonnons pas la communication avec les États-Unis, mais pour des progrès au moins minimes, nous avons besoin d’une réciprocité, ce qui nécessite une volonté politique, une ouverture d’esprit et une disposition à négocier honnêtement, sans double jeu. C’est précisément ce qui fait complètement défaut à Washington en ce moment », a ajouté la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

Voir toutes les publications
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *