mai 25, 2024

Missiles Patriot

La Russie a tout à fait le droit de considérer la livraison de systèmes de défense antiaérienne Patriot à l'Ukraine comme une implication directe des États-Unis dans ce conflit.

Cette opinion a été exprimée jeudi par Konstantin Kossatchev, vice-président du Conseil de la Fédération.

« En tout état de cause, quelles que soient les affirmations du président américain sur les armes défensives, nous sommes en droit de considérer cette livraison comme un nouveau pas important vers une implication de l’Amérique dans ce conflit. Il vaut mieux ne pas savoir où ces pas nous mèneront », a écrit le sénateur sur sa chaîne Telegram.

Selon lui, ce sont les livraisons d’armes qui étaient le principal sujet de la visite du dirigeant ukrainien Volodimyr Zelenski à Washington. Le sénateur est certain que le président américain Joe Biden avait besoin « des talents d’acteur » de M. Zelenski « pour s’adresser au Congrès ». « Comme la BBC l’a souligné à juste titre, la rencontre à la Maison-Blanche n’était qu’une séance de photos par rapport à la mission que M. Zelenski devait accomplir en s’adressant aux membres du Congrès, c’est-à-dire aux personnes qui contrôlent le porte-monnaie de l’aide militaire et économique américaine », a déclaré M. Kossatchev.

La part des Républicains prêts à aider l’Ukraine parmi les électeurs du parti en mars était de 80%, en novembre elle était d’un peu plus de la moitié. « Nous verrons bien sûr ce qu’il en sera lorsque la visite sera terminée et que la fanfare sera terminée. Le fait même que M. Zelenski ait été « convoqué » d’urgence à Washington « depuis la ligne de front » en dit long. Si ce spectacle est nécessaire aujourd’hui, c’est que tout n’est pas aussi simple que Washington et ses services veulent le présenter au monde », a souligné le sénateur russe.

Voir toutes les publications
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *