mai 25, 2024

FILE PHOTO: Nelson Mandela accompanied by his then wife Winnie, walks free from Victor Verster Prison in Paarl, outside Cape Town February 11, 1990. Tuesday marks the 30th aniversary of Mandela's release from the prison after serving 27 years in jail. REUTERS/Ulli Michel/File Photo - RC2QXE9T8QAF

Il était 10 heures Gmt ce jour-là. La porte du gigantesque pénitencier de Robben Island s’ouvre. Un homme apparait, c’est Nelson Mandela, 72 ans.

Ça se passa le 11 février 1990  

Costume gris, cheveux grisonnants, il tenait à son bras droit son épouse, Winnie. Le bras gauche levé et le point fermé à la « Black panthers ». Cet avocat issu d’une chefferie de la tribu xhsa recouvrait la liberté après 27 ans de captivité. 

Mandela avait rejoint l’African National Congress pour lutter contre l’apartheid et la domination blanche dans son pays. Il fonda la branche armée du parti : Le Fer de lance de la Nation, multiplia les attentats contre les cibles administratives et policières. Par son refus de tout compromis avec le pouvoir, le prisonnier s’était acquis une réputation internationale de « vieux sage », ou de « nouveau Gandhi ».

Voir toutes les publications
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *