...
juillet 8, 2024
Il y a 01 mois, la société Eneo a reçu les journalistes de l’association professionnelle Press Eco du Cameroun. Les hommes de médias se sont rendus dans les 02 principales centrales hydroélectriques, à Édéa et à Songloulou. Une occasion pour l’entreprise de faire connaitre ses réalisations, ses défis, notamment ceux liés à sa trésorerie qui sont un véritable clou dans sa chaussure.

Scandale
Depuis plusieurs années, Eneo n’est plus à l’abri des scandales et de nombreuses plaintes à son encontre. Dans un premier temps, fustigé par la population qui se dit insatisfaite de ses services de fourniture en électricité à l’échelle nationale. Tout récemment, l’entreprise a annoncé une réclamation de 160 milliards de francs Cfa à l’État du Cameroun au titre de la dette cumulée sur près de 10 ans. À ce sujet, plusieurs médias ont expliqué qu’il s’agit d’« une arnaque » de l’entreprise qui a « plongé le pays dans le noir pendant 10 ans sans avoir véritablement investi comme le prévoyait son cahier des charges », prétendent-ils.

Responsabilité
Lors de notre visite les 17 et 18 novembre 2023, une vingtaine de journalistes ont convergé vers la Sanaga Maritime pour découvrir les infrastructures de l’entreprise de production et de distribution d’énergie hydroélectrique. Par la même occasion, des échanges et des exposés ont eu lieu, s’appuyant sur des statistiques liés au fonctionnement d’Eneo, ses missions, ses défis et ses réalisations. En 02 jours d’immersion, il nous a été démontré que les déficits budgétaires et les pertes cumulées du fait des fraudes/vol de l’électricité, plombent considérablement les missions de l’entreprise. Selon le Directeur général d’Eneo, Amine Homman, l’incapacité de l’entreprise à payer ses différents partenaires et fournisseurs tels que Globelec, Sonatrel et EDC sont aussi des problèmes majeurs qu’elle rencontre. Energy of Cameroon (Eneo) explique que la majeure partie des coupures intempestives dans les villes ne provient pas du fait de leur incompétence, mais très souvent, des problèmes dans le réseau de transport qu’assure Sonatrel. Un autre évènement qui constitue un défi, le départ d’Actis, l’un des 02 actionnaires majoritaires depuis 2014 et qui représente 55 % du chiffre d’affaires d’Eneo.


Dettes colossales
Eneo, c’est 09 régions électriques à l’échelle nationale avec 60 % du taux d’électrification ; un chiffre d’affaires estimé à 356 346 millions en 2022. Ses déficits financiers sont répartis à travers une dette de 214 milliards de francs Cfa envers l’État du Cameroun ; 360 milliards pour la dette des fournisseurs ; 78 milliards réclamés en retour au gouvernement sur l’éclairage public ; 25 % de pertes dues aux déficits techniques et les fraudes dans le réseau de distribution, sans compter récemment, 160 milliards réclamés à l’État. Des 08 groupes turboalternateurs, à la visite des différents barrages évacuateurs, en passant par les conduites forcées ou encore les radiateurs de productions d’électricité, nous avons vu les plus anciennes infrastructures et celles de la nouvelle technologie. Mais également comment et où est conduite l’eau de la Sanaga Maritime. La centrale de production d’Édea est la plus grande infrastructure d’énergie hydroélectrique du pays depuis 1949. Elle alimente l’usine de la compagnie camerounaise d’aluminium (Alucam), et plusieurs villes du pays.


La centrale de Songloulou sur le fleuve la Sanaga, assure la production pour le réseau interconnecté sud du Cameroun. Elle abrite 81 agents et 150 occupants sur le site. En vol d’oiseau, Edéa à Songloulou, c’est 55km. Par voie terrestre, c’est près de 03h 30 en voiture du fait du mauvais état de la route qui mène à la centrale hydroélectrique. Selon le Directeur central de production, Hamadou Bivoung, l’entreprise a mobilisé 120 millions de francs pour accompagner les travaux de désenclavement de cette route à la charge publique, qui permet de rallier la centrale.


Sobriété énergétique
Reprenant le Directeur général, Eneo a engagé un plan de restructuration de sa dette de financement. Selon un rapport datant de 2022, la trésorerie de l’entreprise s’est dégradée du fait de l’augmentation des impayés de l’État et de certains de ses démembrements et de la contrainte supplémentaire de remboursement de l’emprunt de 100 milliards de francs Cfa obtenus auprès des banques locales pour le financement des investissements. Un plan de trésorerie qui intègre le recouvrement des impayés et le refinancement de la dette existante a été mis en place. Par ailleurs, le même rapport indique que le nombre de ménages et d’entreprises alimentées de manière sécurisée au réseau a été porté à 1.917.553, soit une croissance de 13,25% par rapport à l’année précédente.
Au sortir de là, chacun de nous a été enseigné sur la sobriété énergétique, action qui permet de faire de l’économie d’énergie. Il s’agit entre autre d’éteindre la lumière dans les pièces inoccupées, d’utiliser les ampoules à basse consommation et de régler la climatisation à 22°Celsius.

CLAUDE SANDRA DEUTOU

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.