mai 19, 2024

Un hommage à la mémoire des journalistes tués au moment de l'exercice de leur fonction

Le Comité pour la protection des journalistes a fait savoir qu'à ce jour, au moins 36 journalistes ont été tués depuis le début de l'escalade du conflit israélo-palestinien.

GUERRE ISRAËLO-PALESTINIENNE

« À la date du 2 novembre, nos estimations préliminaires indiquent qu’au moins 36 journalistes ont rejoint la liste des plus de 10.000 morts depuis le début du conflit le 7 octobre », indique l’ONG dans son rapport. Elle précise aussi que les journalistes courent un risque particulièrement élevé en couvrant le conflit au milieu des frappes aériennes israéliennes dévastatrices, des communications interrompues et des pannes d’électricité.

La veille, Volker Türk, le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, a déclaré qu’au moins 46 journalistes ont été tués dans le monde depuis le début de l’année, et qu’au moins 531 professionnels des médias ont été arrêtés. Le responsable onusien a appelé à « mettre fin à l’impunité », soulignant que les attaques contre les professionnels des médias sont inacceptables.

LIRE AUSSI L’Égypte est prête à faciliter l’évacuation de 7.000 ressortissants étrangers de Gaza

LIRE AUSSI Le Maroc a envoyé de l’aide humanitaire aux Palestiniens à bord de deux avions militaires

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *