mai 25, 2024

À Niamey ce 01 septembre, des civils nigériens occupaient l'entrée de la base aérienne française

La population nigérienne a entamé un sitting de trois jours, à partir de l'après midi de ce vendredi 1er septembre 2023, au rond-point Escadrille de Niamey, en face de la base française. pour exiger le départ de ses forces du territoire nigérien.

NIGER

Ce rassemblement, initié par la communauté musulmane ainsi que les mouvements de la société civile du Niger, a pour but de mettre la pression sur les forces françaises pour leur départ du Niger.
Au cours de cette première rencontre, une prière collective a été dite suivie des invocations pour une sortie favorable de cette situation avec à l’appui, l’intervention de plusieurs leaders religieux.


Pour M. Boulamine Moustapha, membre du Cadre Unique d’Action des Forces Vives du Changement (CUAFVC), ils se sont  » aujourd’hui encore réunis à l’escadrille devant la base militaire française de Niamey pour exiger le départ définitif et sans condition de l’armée neocoloniale française de notre pays, et nous voudrons à travers ce sit-in pacifique et populaire appeler à nouveau les autorités françaises à la raison pendant qu’il est encore temps’’. ’’L’effectivité de notre indépendance de la France, la pleine souveraineté de notre peuple, notre autonomie stratégique, constitue aujourd’hui notre principale priorité’’ a-t-il souligné, rappelant que ’’c’est la mission que s’est donnée la jeunesse sahélienne et particulièrement nigérienne, et cela devrait passer par le départ effectif et total de l’armée néocoloniale française de notre pays’’. ’’Le colon français n’est en réalité jamais parti, il nous a endormi’’ a déploré M. Boulamine pour qui, la France a juste donné son indépendance au Niger et lui promettre une coopération pour le sortir de la pauvreté, de l’ignorance et du sous développement en vue de demeurer dominé.


C’est pourquoi, ’’après plus de 60 ans d’indépendance de façade, nous sommes encore à notre case de départ ’’ a-t-il regretté rappelant ’’qu’on a presque tout essayé sans jamais parvenir à sortir notre peuple de l’extrême pauvreté’’.
’’Les colons sont rusés, ils font de la réflexion stratégique et produisent de l’intelligence et donc ils ont une capacité d’anticipation et de l’avance sur nous et en ce moment déjà, ils sont en train de préparer les élites qui devraient gouverner notre pays dans les décennies à venir’’ a indiqué le membre du CUAFVC selon qui, ’’tous nos jeunes talentueux, les plus brillants sont cooptés et sont liés à ces chancelleries occidentales’’. Par conséquent, ’’le processus de libération définitive de notre pays de la domination française vient d’être enclenché avec l’avènement du CNSP au pouvoir et l’histoire nous enseigne qu’à chaque fois qu’un peuple et ses dirigeants font bloc autour de la défense des intérêts stratégiques, ils sortent victorieux face aux ennemis’’ s’est il d’avance félicité.


C’est pourquoi, ’’au nom du Cadre Unique d’Action des Forces Vives du Changement CUAFVC, j’invité toutes les forces vives de la nation à faire bloc derrière nos militaires regroupés au sein du CNSP tout en appelant ce dernier à bien vouloir organiser la résistance du peuple nigérien en créant les conditions d’une synergie d’action de tous les mouvements citoyens’’ a souhaité M. Boulamine.
’’Et à partir d’aujourd’hui nous nous réunirons chaque vendredi autour de 17H ici à l’escadrille jusqu’au départ définitif de l’armée néocoloniale française de notre pays’’ a-t-il conclu.


Par ailleurs, un hommage a été rendu à l’ancien Président de la République Mamadou Tandja avec qui, selon les manifestants, cette lutte pour l’indépendance effective a débuté. Rappelons que le Niger a dénoncé les accords de défense avec la France le 3 août dernier et déclaré non grata son ambassadeur au Niger. Mais la France a refusé de s’exécuter, arguant l’illégitimité des autorités militaires du Niger.

AVEC L’ANP

Voir toutes les publications
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *