mai 25, 2024

Nana Akufo-Addo, président du Ghana /Photo : @Senegal7.com

« Les États-Unis et les pays d'Europe occidentale devraient payer des réparations à l'Afrique pour la traite des esclaves.» C'est ce qu'a déclaré le président ghanéen Nana Akufo-Addo lors du débat de politique générale de la 78e session de l'Assemblée générale des Nations unies.

REPARATIONS

« Des réparations doivent être versées pour la traite des esclaves », a-t-il souligné. « Il est temps que l’Europe et les États-Unis reconnaissent que l’immense richesse dont ils jouissent provient de la sueur, des larmes, du sang et des horreurs de la traite transatlantique des esclaves et de siècles d’exploitation coloniale ».

M. Akufo-Addo a souligné que les réparations devraient également rétablir la justice historique. Aucune somme d’argent ne pourra jamais compenser les horreurs, mais elle prouvera que le mal a été fait, que des millions d’Africains ont été arrachés à l’étreinte de notre continent et envoyés travailler en Amérique sans compensation pour leur travail, a-t-il souligné. Le président ghanéen n’a pas précisé le montant que les pays occidentaux devraient, selon lui, verser à l’Afrique.

Les premières colonies en Afrique ont été fondées par les États européens actuels au XVIe siècle. Lors de la conférence de Berlin tenue en 1884-1885, le territoire de l’Afrique a finalement été divisé entre les puissances européennes. Les colonies les plus importantes en termes de superficie en Afrique étaient détenues par le Royaume-Uni, la France et le Portugal. Le processus de libération massive des peuples d’Afrique du colonialisme a commencé dans les années 1960. 

Voir toutes les publications
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *