mai 22, 2024

Protection des mineurs: Internet est pointé du doigt

Deux jeunes garçons âgés de 14 ans ont été mis en cellule le 06 avril dernier. Leur père a déposé une plainte contre eux à la police pour « viol, inceste, homosexualité », commis sur leurs plus jeunes frères et sœurs.

Agés tous les deux de 14 ans, Ebene Marc-Antoine Nathanaël et son cousin Ewanè Emmanuel ont été arrêtés et mis en cellule.

Les faits ont lieux samedi soir, aux environs de 21h, dans leur maison située au quartier Nkonlda dans la ville de Mfou, département de la Mefou-Afamba, banlieue-est de Yaoundé.

Alors que les deux garçons croyaient que leurs parents dormaient, Ebene Marc Antoine Nathanaël, fils ainé, demande à sa petite sœur de 7 ans de se déshabiller pour coucher avec lui. C’est ainsi, que la conjointe de leur papa surprend les deux enfants en position d’accouplement, a raconté une source proche de la famille. La jeune fille ayant constaté la présence de sa maman, se mis à crier en répétant « ce n’est pas moi, ce n’est pas moi…c’est Nathan ». « Le coupable », se cache sous le lit de la petite fille.

La maman stupéfaite et effrayée, interroge sa fille qui avoue l’acte commis sur elle par ses grands frères. La mineure dans ses aveux, révèle à sa mère que cela fait plusieurs années qu’elle subissait les attouchements et des rapports sexuels forcés et fréquents de son grand frère et de son cousin tous habitant dans la même maison. La petite fille révèle encore que ses frères ont souvent des rapports sexuels entre eux.

Quelques instants après les aveux de la mineure, les deux jeunes garçons ont reconnu les accusations et ont promis aux parents de ne plus le refaire. Il faut noter que ces enfants appartiennent aux mêmes parents.

Le lendemain, leur père a déposé une plainte contre ses enfants qui ont été placés en cellule, il s’est rétracté par la suite, promettant de leur infliger une autre punition, précise une source proche de la famille. 

Le viol, l’inceste, et l’homosexualité sont des actes punis par la loi camerounaise. Pour ce qui est de l’inceste particulièrement, l’article 360 du code pénal sanctionne cela d’un emprisonnement allant de 06 mois à 5 ans et d’une amende. L’article 296 du code pénal sanctionne également le viol à un emprisonnement allant de 05 à 10 ans et l’homosexualité est sanctionné par l’article 347 du code pénal qui prévoit une peine allant de 06 mois à 05 ans d’emprisonnement et d’une amende allant jusqu’à deux cent mille francs.

 GERVAIS BIKOUBA

Voir toutes les publications
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *