juin 11, 2024

Le désespoir des familles

Un rapport de l'Organisation mondiale de la santé fait état d'un bilan de plus de 12.500 personnes tuées et 1,45 million de personnes déplacées vers l'étranger à ce jour du fait du conflit au Soudan.

La guerre a causé la mort de 12.501 personnes au Soudan en 08 mois. Depuis le 15 avril 2023, l’OMS a enregistré 60 attaques contre le système de santé, qui ont provoqué 34 morts et 38 blessés. Le conflit a contraint 6,88 millions de Soudanais à quitter leurs foyers, dont 1,45 million ont quitté le pays. 24,7 millions de Soudanais ont besoin d’une aide humanitaire et 11 millions ont besoin d’une aide sanitaire d’urgence.

La situation au Soudan s’est aggravée en raison de désaccords entre le commandant de l’armée Abdel Fattah al-Burhan, qui dirige également le Conseil de souveraineté, et le commandant des Forces de soutien rapide (forces spéciales), Mohamed Hamdan Dogolo (Hemiti), qui est son adjoint au sein du Conseil. Les principales contradictions entre les deux structures concernent les délais et les méthodes de formation des forces armées unifiées, ainsi que le choix du commandant en chef de l’armée: un militaire professionnel, comme le préconise M. al-Burhan, ou un président civil élu, comme le réclame M. Dogolo. Le 15 avril, des affrontements ont éclaté entre les deux entités mentionnées près d’une base militaire dans la ville de Merowe et à Khartoum.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *