mai 25, 2024

Le ministre des Sports et de l'Éducation physique au Cameroun et le président de la Fédération camerounaise de Volley-ball

Alors que le Cameroun doit organiser la Can féminine de volleyball en août prochain, le Pr Narcisse Mouelle, ministre des Sports tente de chasser le président de la Fécavolley, Julien Serge Abouèm de son fauteuil avant cet évènement.

CONFLIT

Julien-Serge Abouèm a convoqué la presse pour le 4 mai 2023 à 17h au Yaoundé-Hilton Hôtel. Le président de la Fédération camerounaise de volleyball voudrait en cette cérémonie, dévoiler le logo de la Can de volleyball féminine et les nouveaux maillots des lionnes et des lions. Comme cela est de tradition dans le cadre des manifestations publiques au Cameroun, le président de la Fécavolley avait déclaré la cérémonie et obtenu l’autorisation du Sous-préfet de Yaoundé 3ème que cette cérémonie se tienne.

Coup de théâtre : alors que les journalistes attendaient le début des cérémonies, un communiqué signé de Julien-Serge Abouèm leur est servi. Le président de Fecavolley renvoie « à une date ultérieure de la cérémonie ». Les journalistes conviés à la cérémonie constatent qu’aux alentours de l’hôtel, une escouade est là afin d’empêcher que cette cérémonie n’aie lieu en dépit de son autorisation officielle. Le président de la Fécavolley explique que, ayant appris à la dernière minute que le ministre Narcisse Mouelle Kombi avait entamé des démarches pour faire interdire arbitrairement cette cérémonie et afin d’éviter tout incident, Julien- Serge Abouèm est allé s’enquérir auprès du gouverneur de la Région du Centre, Paul Naseri Bea, de la conduite à tenir à ce qui se trame. Le gouverneur a instruit le patron de Fécavolley « de surseoir cette cérémonie ». Le Sous- préfet de son côté dira que, en absence d’un acte formel d’interdiction, il préfère respecter l’autorité du gouverneur de Région et opter pour le renvoi de cette cérémonie.

Auparavant, deux élections avaient eu lieu au sein d’une même fédération pour élire un nouveau président : Bello Bourdanne, sous l’instigation du ministre Mouelle Kombi le patron des sports, se fait élire président de la Fécavolley le 20 janvier 2023. Julien Serge Abouèm estimant que cette élection reposait sur un faux, il organise « la sienne » le 04 février 2023. Il est re- conduit à la tête de la Fécavolley par une équipe reconnue par les textes légaux. Commence alors le bras de fer entre le ministre en charge des sports et Julien-Serge Abouèm, c’est ce qui a conduit à l’interdiction de la cérémonie du 4 mai dernier.

Pendant notre enquête pour comprendre mieux des principaux acteurs les raisons du conflit, après avoir tenté vainement de rencontrer le ministre Mouelle Kombi ou un de ses collaborateurs, nous lui avons adressé un questionnaire qui est resté sans suite au moment où nous bouclons notre article. En revanche, Julien-Serge Abouèm a accepté lui, de répondre à nos questions dont nous publions les réponses ci-après.

Voir toutes les publications
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *