mai 25, 2024
Les importations d'armes majeures réalisées par les États africains ont chuté de 40% sur les cinq dernières années, en raison notamment du recul marqué des achats de l'Algérie et du Maroc. Les trois plus gros importateurs en Afrique subsaharienne sur cette période étaient l'Angola, le Nigeria et le Mali.

ARMEMENT

Les importations d’armes dites « majeures » entre 2018 et 2022 ont globalement diminué en Afrique (-40%), par rapport à la période 2013-2017, selon les nouvelles données publiées lundi par le Stockholm International Peace Research Institute (Sipri). Cela s’explique notamment par la baisse des importations d’armes des deux plus grands importateurs de la région, à savoir l’Algérie (-58%) et le Maroc (-20%).

Premier fournisseur

Le Maroc occupe ainsi la 29ᵉ place parmi les plus grands importateurs d’armes majeures et leurs principaux fournisseurs entre 2018 et 2022, avec 0,8% des importations d’armes mondiales, contre 1,1% pour la période 2013-2017. Les États-Unis demeurent le premier fournisseur au Maroc (76%), devant la France (15%) et la Chine (6,8%).

Les importations d’armes par les pays d’Afrique subsaharienne ont chuté de 23%. Ce sont l’Angola, le Nigeria et le Mali qui en sont les principaux destinataires. La Russie est désormais le plus grand fournisseur de la sous-région, dépassant la Chine, d’après le Sipri. Les autres principaux fournisseurs aux pays africains durant la période analysée sont les États-Unis (16%), la Chine (9,8%) et la France (7,6%).

Une baisse mondiale

Le niveau mondial des transferts internationaux d’armes a diminué de 5,1%. Cependant, les transferts vers l’Europe ont fortement augmenté. La part des États-Unis dans les exportations mondiales est passée de 33 à 40%, et celle de la Russie de 22 à 16%, précise l’institut. Les importations par les États européens se sont accrues de 47% entre 2013-17 et 2018-22.

Les cinq plus grands exportateurs d’armes au cours des cinq dernières années ont été les États-Unis (40%), la Russie (16%), la France (11%), la Chine (5,1%) et l’Allemagne (4,2%). Pour les importations, le top 5 mondial réunit l’Inde (11%), l’Arabie saoudite (9,6%), le Qatar (6,4%), l’Australie (4,7%) et la Chine (4,6%).

Le rapport en question ne concerne que les armes majeures : avions, blindés, missiles, systèmes de défense antiaérienne, navires ou encore satellites.

(Source : Sipri)

Voir toutes les publications
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *