mai 25, 2024

Président de la fédération de Russie

La bataille que le président Vladimir Poutine a engagée avec les autres pays du monde se déroule à ciel ouvert. La nouvelle géostratégie oblige. D’abord avec l’Ukraine qu’il bombarde sans répit et grignote le territoire chaque jour, kilomètre après kilomètre. Plus de 20% de ce territoire est déjà aux mains de la Russie, où elle a installé les indépendantistes du Donbasset la Crimée, rattachée à la Russie.

La bataille que le président Vladimir Poutine a engagée avec les autres pays du monde se déroule à ciel ouvert. La nouvelle géostratégie oblige. D’abord avec l’Ukraine qu’il bombarde sans répit et grignote le territoire chaque jour, kilomètre après kilomètre. Plus de 20% de ce territoire est déjà aux mains de la Russie, où elle a installé les indépendantistes du Donbasset la Crimée, rattachée à la Russie.

Le crime de l’Ukraine est que son président, Zelensky, un homme de théâtre, s’est en- gagé à faire entrer son pays à l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (Otan). L’Ukraine devrait donc être le 15ème pays autour de la Russie à intégrer cette organisation. L’Otan devait alors achever sa stratégie d’encerclement de la Russie. Le président ukrainien Zelensky a commis l’heureuse faute de confondre le théâtre à la géopolitique. Son peuple paye un lourd tribut, avec en prime des millions de morts et déplacés. Des villes fantômes, une économie à genou.

Le véritable adversaire de Poutine dans cette guerre c’est l’Otan, avec à sa tête, les États-Unis d’Amérique. Il y a 20 ans, Poutine a compris la stratégie de cette organisation qui vise à détruire complètement la Russie. En plus de l’encerclement, les hommes d’affaires russes sont pourchassés, avec des comptes bloqués en Europe. Les films, les musiciens, les théâtres, le sport … bref, tout ce qui peut porter une idéologie russe aux quatre coins du monde est interdit en Europe ou diabolisé comme le Mali ou la RCA. Sur le plan stratégique, l’Ukraine a misé sur les promesses de l’Otan. Mais, on ne gère pas un pays avec des promesses. Sur le plan militaire, la puissance de frappe russe fait peur à tout le monde. Elle a le super missile qui peut détruire tout dans les souterrains. Il y a ce super missile russe baptisé « Satan II ». Ce missile intercontinental pourrait, selon les spécialistes, atteindre facilement les États-Unis. Les Russes ont de puissants alliés connus comme la Chine. Celle-ci maitrise l’espace et possède la première flotte maritime devant les États-Unis. Il y a la Corée du Nord avec Kim Jong –Un qui a aussi l’arme nucléaire. Le Syrien Bachar Al-Assad, sans oublier certains pays d’Afrique.

Les Américains ont voulu un monde uni polaire. Georges Bushaditen1990 : « le 21ème siècle est américain. Nous allons faire marcher le monde par la diplomatie et le bâton ». Erreur stratégique. Les puissances nucléaires ont un raisonnement contradictoire. Elles estiment que leur sécurité est assurée par la dissuasion nucléaire. Ce qui renforce aussi le risque du déclenche- ment d’une guerre atomique. Pour l’instant, le combattant Poutine nous a imposés la géopolitique de la céréale contre la paix. Il a anéanti toute la défense aérienne de l’Ukraine. Les pays de l’Otan payent aussi le lourd tribut : l’absence de pétrole et de gaz, et l’hiver approche. Finalement, cette guerre a bouleversé la face du monde. Pénurie des pro- duits, hausse des prix dans tous les secteurs, refonte des alliances. Aujourd’hui, tous les États sont confrontés à des défis globaux. Le multilatéralisme est en crise. Pour l’instant, c’est Poutine qui marche sur le toit du monde. Mais pour combien de temps encore ?

Voir toutes les publications
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *