mai 19, 2024

Un réseau d'électricité qui distribue l'énergie

La Société nationale de transport de l’électricité (Sonatrel) a démarré le nouveau transformateur d’une capacité de 50 mva installé au poste dit « grands comptes » de Logbaba, dans la banlieue de Douala, la capitale économique camerounaise.

SONATREL 

C’est à partir de cet équipement névralgique que les entreprises installées dans la zone industrielle de Douala-Bassa sont approvisionnées en électricité.

« Nous sommes satisfaits de ce que la Sonatrel a respecté ses engagements avant même l’échéance prévue le 10 février 2023. Nous attendons maintenant de finaliser la procédure de raccordement de nos industries directement à la haute tension, ainsi que l’arrivée du 2e transformateur de réserve de 50 mva courant mi-juin 2023, comme promis par la Sonatrel », confie Patrice Yantho, le coordonnateur de l’Organisation camerounaise des industries de transformation de l’acier (Ocita), dont les membres sont les principaux consommateurs de l’énergie électrique dans le pays.

De bonnes sources, le transformateur qui vient d’être installé à Logbaba vient enfin stabiliser la fourniture de l’énergie électrique dans la zone industrielle de Douala-Bassa, perturbée depuis le 20 septembre 2022, soit près de cinq mois maintenant. Ce jour-là, un incendie a consumé le premier transformateur de 50 mva installé au poste de Logbaba, privant les entreprises d’électricité pendant plus de 20 jours. Pour pallier au plus pressé, la Sonatrel, société publique à laquelle revient la gestion du réseau de transport de l’électricité dans le pays, avait dû installer un équipement de 36 mva au poste de Logbaba. Sauf que cet équipement de plus faible capacité imposait le rationnement de l’énergie aux entreprises.

Les griefs des entreprises, portées par les transformateurs de l’acier, ont trouvé une oreille attentive auprès du ministère de l’Eau et de l’Énergie et de Sonatrel. La sécurisation définitive de l’approvisionnement des entreprises et des ménages en électricité reste et demeure la mise en œuvre effective du plan de mise à niveau des réseaux électriques de Douala et de Yaoundé. 

Ce plan prévoit des investissements aussi bien sur les lignes de transport (Sonatrel) que de distribution (Eneo). Il va permettre la construction d’une deuxième ligne de secours à côté de chaque ligne de transport et de distribution existante. 

Voir toutes les publications
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *