mai 25, 2024

Sergueï Lavrov, ministre russe des affaires étrangères

Le règlement militaire de la crise au Niger peut entraîner le pays dans un affrontement durable et déstabiliser la situation dans le Sahel, a annoncé vendredi le ministère russe des Affaires étrangères.

Le ministère a indiqué que la Russie continuait de suivre de près la situation au Niger. « La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) prend des mesures afin de rétablir l’ordre constitutionnel au Niger à l’aide du dialogue politique et diplomatique avec les nouvelles autorités nigériennes. La Russie soutient les efforts de médiateur de la Cédéao qui visent à trouver une issue de la crise existante », précise-t-il.

Le ministère a rappelé que, le 10 août, les pays membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) avaient décidé au sommet extraordinaire à Abuja, la capitale du Nigeria, de préparer le déploiement de leurs forces de réserve qui pourraient effectuer une intervention militaire au Niger afin de libérer le président destitué Mohamed Bazoum. Les militaires nigériens se sont dit prêts à riposter à toute intervention militaire. Ils ont également annoncé la formation d’un gouvernement intermédiaire qui comprend les représentants de la société civile.

« Nous croyons que le règlement militaire de la crise au Niger peut entraîner le pays dans un affrontement durable et déstabiliser durement la situation dans le Sahel », a souligné le ministère.

Voir toutes les publications
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *