mai 19, 2024

Les troupes françaises quittent le Niger

Les troupes françaises ont quitté leur base dans la ville d'Ouallam, dans l'ouest du Niger, a annoncé le Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP), qui a pris le pouvoir au Niger après un coup d'État.

SÉCURITÉ

« Aujourd’hui, le camp de Ouallam a été officiellement rétrocédé à l’armée nigérienne », indique le Conseil dans un communiqué. Les 193 soldats français ainsi qu’ un ensemble de matériel et logistique ont pris la direction de Ndjamena, la capitale du Tchad voisin.

Le colonel nigérien Mamane Sani Kiaou, chef d’état-major de l’armée, a précédemment déclaré qu’au 20 octobre, 282 militaires français avaient déjà quitté le Niger. « Dans les jours à venir, on va avoir 400 autres, sinon plus […] pour ramener l’effectif des 1.400 qui étaient ici à la moitié », a-t-il indiqué, cité par Lesahel. Le média ajoute que les militaires nigériens et français évoquent les problèmes existants au sein d’une commission mixte qui se réunit quotidiennement et que les États-Unis et le Togo ont été choisis pour siéger dans cette structure.

Les forces françaises se retirent du Niger sur exigence des nouvelles autorités du pays. Après le 31 décembre 2023, il ne doit plus rester de troupes françaises au Niger.

LIRE AUSSI Le bras de fer entre Emmanuel Macron et les autorités nigériennes se poursuit

LIRE AUSSI Des manifestants menacent de prendre d’assaut l’ambassade de France au Niger

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *